• André Lacasse

Le REEI, un cadeau à offrir!


Qui connait le REEI? Vivre avec un enfant handicapé peut représenter des défis importants. En tant que planificateur financier, je vois bien que bon nombre de parents les relèvent et méritent toute notre admiration.


Mais qu’en est-il des défis au niveau de la sécurité financière de l’enfant? Ils sont nombreux mais un bon départ serait de l’aider à bâtir un patrimoine.

Ce qui est étonnant est que peu de parents connaissent le Régime enregistré d’épargne invalidité (REEI). Quand on sait que 125 000 canadiens peuvent en profiter, il est malheureux de constater que seuls 12,8% des personnes admissibles ont ouvert un REEI.


Un peu d’histoire


En 2008, le gouvernement du Canada a mis en place le (REEI) pour aider les familles à mettre de l’argent de côté afin de les aider à bâtir une sécurité financière. En fait, tous ceux qui sont admissibles au crédit d’impôt pour personnes handicapées (CIPH), peuvent en bénéficier en autant qu’ils aient moins de 60 ans et un numéro d’assurance sociale.


Si je me fie à mon expérience personnelle en planification financière, la majorité des québécois ne connaissent pas les avantages du REEI qui pourtant sont indéniables.


Et son fonctionnement est très simple : il suffit d’ouvrir un REEI auprès d’une institution financière pour ensuite bénéficier des mesures fiscales suivantes :


Subvention canadienne pour l’épargne-invalidité (SCEI)


Pour les ménages dont le revenu familial net est inférieur à 89 401 $, la SCEI atteint 3 500 $ par année calculée comme suit : 300% sur les premiers 500 $ et 200% sur les 1 000 $ suivants.


En d’autres mots, un investissement de 1 500 $ correspond à un dépôt de 5 000$!


Si le revenu dépasse 89 401 $, la subvention sera de 100% des premiers 1 000 $ de contribution donc, le maximum sera de 1 000$;


Le plafond à vie a été fixé à 70 000 $ et on peut « rattraper » les droits annuels de 3 500 $ non utilisés pendant 10 ans.


Bon canadien pour l’épargne-invalidité (BCEI)


Pour les ménages dont le revenu est inférieur à 26 021 $, le BCEI de 1 000 $ sera ajouté au fonds. Entre 26 021 $ et 44 701 $, un calcul est nécessaire pour déterminer le montant additionnel qui se chiffrera entre 0 $ et 1 000$.


Particularités fiscales


Les subventions doivent rester dans le régime pendant 10 ans pour être totalement acquises. L’impôt sur la croissance du capital est reporté jusqu’au retrait, un peu comme c’est le cas pour les REER.


À noter que si des sommes ont été versées au préalable dans un REER ou un REEE, celles-ci peuvent être transférées dans le REEI.


Pourquoi est-ce méconnu?


Alors comment se fait-il que la majorité des québécois qui reçoivent le crédit CIPH n’en profitent pas?


Qu’est-ce qui explique que le régime soit peu connu?


J’ai pensé demander à Madame Jo-Ann Lauzon, directrice générale de la Fédération québécoise de l’autisme, pourquoi si peu de gens détiennent un REEI.


« À mon avis, la sécurité financière des enfants ayant un handicap fait partie des principales préoccupations des parents. Le problème est qu’ils en ont tellement de ces préoccupations, que le REEI n’est pas prioritaire. Les listes d’attente pour obtenir un diagnostic, les demandes pour obtenir des services et le soutien en milieu scolaire passent en premier. »


La Fédération québécoise de l’autisme fait sa part pour promouvoir le REEI en publiant de temps à autre des articles sur le sujet et en gardant l'information disponible dans son site internet. Les articles sont partagés avec ses 80 organismes membres, dont ses 16 associations régionales qui elles, organisent à l’occasion, des ateliers d’information.


Madame Lauzon reconnait toutefois qu’il reste du travail à faire pour sensibiliser davantage la population.

Les solutions


Comme pour tout problème, il y a des solutions. J’ai donc demandé à un conseiller en sécurité financière, Martin Bouffard du cabinet de services financiers BBL Conseils, ce que nous devrions faire pour que les personnes concernées connaissent les avantages du REEI.


« À mon avis, l’industrie des services financiers a un rôle important à jouer. Si tous les conseillers prenaient le temps d’organiser dans leurs régions des rencontres d’information auprès des organismes d’aide, les connaissances seraient améliorées. Les familles ont besoin de cette aide gouvernementale et l’impact serait phénoménal».


M. Bouffard organise lui-même ce type de rencontres, souvent sous forme de 5 à 7.


Stratégie simple


Une stratégie simple est de cotiser par versements automatiques à toutes les périodes de paie. Par exemple, 1 500 $ correspond à 57,69 $ par deux semaines.


Pour conclure, je vous invite à rencontrer un planificateur financier ou un conseiller en sécurité financière pour lui demander s’il peut vous aiguiller. Mais attention! Bien que le REEI soit avantageux, il se peut que vos objectifs prioritaires soient différents; avec une bonne planification financière, vous serez en mesure de prendre de meilleures décisions! Votre réussite financière en dépend.


300-6400 ave Auteuil Brossard, Québec J4Z 3P5

514-229-6307

andre.lacasse@sfl.ca-

  • linkedIn
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube