• André Lacasse

6 questions à poser à votre planificateur financier


Vous souhaitez consulter un planificateur financier, mais vous ne savez pas sur quels critères baser votre choix? Pour vous aider à dénicher la perle rare, voici six questions à poser aux candidats potentiels.

Consulter un planificateur financier pour revoir votre stratégie de placement ou planifier votre retraite peut amener de nombreux bénéfices à long terme. En effet, cette démarche est susceptible d’avoir un impact notable sur votre santé financière.

Oui, mais comment trouver un conseiller avec qui vous pourrez bâtir une relation d’affaires basée sur la confiance? Ces quelques questions vous guideront dans votre choix. Si les réponses obtenues ne vous satisfont pas, reformulez jusqu’à ce que tout soit clair.


1. Quel type de services offrez-vous?

Cette question peut paraître superflue lorsque vous rencontrez un conseiller pour un besoin spécifique comme l’achat d’un REER ou d’un CELI. Le problème est que cette action ne devrait pas être posée de façon isolée.

L’exemple qui suit illustre très bien l’importance de choisir un conseiller qui prendra le temps d’examiner l’ensemble de votre situation.

L’an dernier, j’ai rencontré un couple dans la cinquantaine qui souhaitait cotiser à un REER après avoir lu l’un de mes articles sur la retraite. Mariés depuis cinq ans, ils avaient tous deux des enfants issus d’une union précédente, des REER acquis avant le mariage et d’autres par la suite. L’une de leurs préoccupations était de privilégier leurs propres enfants advenant un décès prématuré.

Avant même de travailler sur les placements, il était donc nécessaire de déterminer ce qui relevait du patrimoine familial et des acquêts, et les autres actifs qui n’en faisaient pas partie. De plus, le testament n’avait pas été révisé depuis leur mariage.

Heureusement, j’ai pu désamorcer cette bombe à retardement en leur suggérant de planifier leur succession avec l’aide d’un notaire.

Ce cas concret illustre bien la raison pour laquelle il est important que votre conseiller dresse un portrait complet de votre situation. S’engager à analyser l’ensemble de votre situation et vous référer le cas échéant à d’autres professionnels, si vous avez des besoins qui sortent de son champ de compétences, est déjà un bon pas dans la bonne direction.

2. Comment êtes-vous rémunéré et combien ça coûte?

Et oui, l’expertise et les conseils avisés ont un coût! Certains conseillers travaillent sur la base d’honoraires, d’autres à commission et dans la plupart des grandes institutions financières, à salaire. N’hésitez pas à poser d’autres questions si la réponse obtenue ne vous semble pas claire.

En effet, si le conseiller vous indique que vous n’avez rien à débourser parce qu’il reçoit un salaire ou une commission, il y a tout de même un coût pour ses services, coût qui sera intégré aux produits que vous achèterez. Vous devriez obtenir une réponse claire et précise à ce sujet.

3. Quels produits avez-vous le droit d’offrir?

Même s’il y a de moins en moins de conseillers salariés qui ont l’obligation d’offrir uniquement les produits maison de leur employeur (par exemple une succursale bancaire), il est essentiel de poser cette question. Je ne connais aucun client qui accepterait que je lui réponde : «Voici un produit qui vous convient, mais ce n’est pas le meilleur. De toute façon je n’ai pas le droit de vous offrir autre chose»!

4. Travaillez-vous seul ou avec d’autres professionnels?

Il y a tant d'éléments à prendre en considération dans une planification financière que je dois régulièrement me référer à d’autres professionnels comme des notaires pour la planification successorale, des comptables professionnels agréés pour la fiscalité ou des courtiers hypothécaires pour planifier l'achat d'une maison. Un conseiller qui agit seul peut être très compétent, mais avoir accès à des expertises variées ne peut être que bénéfique pour ses clients.

5. Quels permis détenez-vous?

Vous pouvez vérifier sur le site de l’Autorité des marchés financiers quels permis détient votre conseiller, mais demandez-lui d’expliquer en quoi cela l’aide concrètement dans sa pratique. Cette question aura le mérite d’ouvrir la discussion sur ses champs d’expertise.

6. Allez-vous me proposer une rencontre de suivi annuel?

Dans la vie, les événements marquants se succèdent. Arrivée d’un enfant, changement d’emploi, retour aux études, lancement d’une entreprise ou achat d’une maison, sont autant d’éléments qui nécessitent de réviser votre situation. Rappelez-vous : vos préoccupations et les défis à relever aujourd’hui ne seront pas nécessairement les mêmes dans un, cinq ou dix ans!

Le site de l’IQPF vous permettra d’effectuer une recherche pour trouver un planificateur financier dans votre région. Si vous êtes sur la Rive-Sud de Montréal et que vous avez des questions spécifiques concernant votre situation, n’hésitez pas à me contacter.



500-1850, Avenue Panama

Brossard, Québec J4W 3C6

514-229-6307

andre.lacasse@sfl.ca

  • linkedIn
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube